Beez a eu 20 ans cette année, c’est beau, c’est gros. Je pense que la beauté dans tout ça est surtout la fidélité que nos clients nous portent. La fidélité client rime aussi avec référencement et il n’y a rien de plus précieux que la référence d’un client. 

La meilleure preuve de reconnaissance qui existe 

Gens en vente ou en affaires, vous me comprendrez sans doute : rien ne démontre plus la satisfaction d’un client que de se faire référer. N’est-ce pas? Une personne ne réfèrera jamais quelqu’un en qui elle n’a pas confiance. Une référence, c’est flatteur, c’est smatt, touchant.  Nos clients nous le démontrent souvent qu’ils sont satisfaits, heureux de leurs résultats, et fiers de faire partie de la famille Beez. Pour moi, c’est le comble du bonheur lorsqu’ils nous réfèrent à leurs connaissances, car les actions pèsent plus que les mots.  

Le temps, c’est de l’argent!  

    C’est payant pour une entreprise, car c’est quasiment un mandat assuré. Le développement des affaires que la directrice de compte a à faire est complètement différent que pour celui d’un prospect. On s’entend, je ne dis pas qu’il y a moins d’amour et d’énergie à mettre, bien au contraire! Par contre, ça amène un point commun qui facilite les premiers échanges. 

    C’est comme quand ta meilleure amie te présente l’homme de ta vie : tu lui fais confiance les yeux fermés, car elle te connait plus que quiconque et connait souvent mieux tes goûts/tes besoins. Tu vas y aller parce que tu as confiance en elle et que tu le sais qu’elle ne te présenterait pas un « tout croche » (en tout cas, j’espère, sinon change de meilleure amie). L’étape du flirt est un peu moins intense, un peu moins stressante. Cela ne veut cependant pas dire qu’on n’a pas de piquant à mettre et qu’on ne doit pas livrer la marchandise.  

    Gérer la pression supplémentaire 

      Bien sûr que c’est l’fun et gratifiant. Par contre, ça vient aussi avec son lot de défis et une belle pression :  celle de ne pas décevoir la personne qui nous a référé. En toute transparence, il n’y aurait rien de plus GÊNANT qu’un mandat qui ne va pas bien alors que c’est un client de longue date qui nous aurait référé. Nous sommes humains et nous ne sommes pas à l’abri d’une erreur même si on fait tout pour les éviter. Évidemment, tout est dans la manière de rectifier le tir, de gérer et d’apporter des correctifs. 

      La confiance est le pilier de notre réussite. À chaque fois qu’un client nous réfère, on le prend comme un cadeau et c’est la preuve de la confiance que l’on a bâti au fil des ans. C’est plus qu’une opportunité d’affaires, c’est un témoignage de satisfaction, une reconnaissance de grande valeur.

        J’ai toujours su bien m’entourer et je me considère chanceuse des gens que la vie a mis sur mon chemin. J’ai rencontré du mausus de bon monde! De brefs passages aux relations plus profondes, toutes ces rencontres m’ont permis d’apprendre et de grandir en même temps que Beez.     

        Spontanément, les souvenirs font émerger des gens, Beez a toujours misé sur l'humain et a été soucieux des relations qui s'y développent. Après tout, c'est pour les gens qu'on a envie de faire du beau et du bon et qu'on est motivé pour le faire. Même derrière la plus belle marque qui soit! C'est un mélange de passionnés et de gens de qualités qui ont laissé un peu d'eux chez Beez et qui ont fait d’elle une entreprise humaine et fière.  

        Tellement de personnes ont croisé ma route durant ces 20 dernières années. J’en remercie plusieurs ici, mais il y en aurait pour écrire un livre! Je ne voudrais pas froisser  qui que ce soit si le nom n’est pas ici. Il est assurément quelque part chez Beez et dans mon cœur.  

          

        Celle avec qui tout a commencé  

        Il y a, bien sûr, celle grâce à qui j’ai osé me lancer, ma grande amie Annie. On a sauté ensemble! Malgré tous les gens qui ne comprenaient pas pourquoi on quittait de bons jobs payants pour se lancer en affaires. C'est vrai qu'on était bien, mais quelque chose de plus grand nous appelait et on l'a fait! Merci d'avoir osé avec moi, merci pour nos ambitions folles, nos talents qu'on a mis à profit. Merci d'être encore là, après toutes ces années (et même malgré notre séparation qui n’a pas été facile), à être toujours fière de ce que j'ai continué à bâtir avec notre bébé!  

          

        Celles avec qui Beez a grandi  

        Mes deux précieuses collègues devenues de sincères amies, Julie et Stéphanie. 18 ans de collaboration, de vraies relations humaines au travail. Que vous êtes importantes dans ce 20e! Vous avez été là depuis, presque, le tout début. Merci de m'avoir accueillie et aidée à me relever lors du départ d'Annie, il y a 15 ans. J'ai été chanceuse de vous avoir. Vous avez touché à tout, vous avez eu à sortir de votre zone de confort (souvent!) et vous avez tellement grandi! Vous avez cru en moi et en Beez et je peux facilement dire que Beez est ce qu'elle est aujourd'hui en grande partie grâce à vous! Merci du plus profond de mon cœur!  

          

        Ceux qui ont amené le numérique   

        Mathieu, tu as été là pour nous permettre d’intégrer le numérique à notre offre de service. Quelle montagne on a eu à escalader et quelle fierté on a eu de voir le résultat de ce qu'on a bâti! Merci d'avoir été le bon vulgarisateur que tu es et le collègue agréable que tout le monde apprécie. Toi et Jayson qui t'a rejoint plus tard avez laissé à Beez de bonnes pratiques et enseignements. Désolée Jayson d'avoir été si émotive à ton départ, toi qui es si engagé et vulnérable, j'ai juste été humaine. 

          

        Celles grâce à qui on a réalisé qu’on devait se transformer pour passer au travers  

        Corinne et Sophie, vous êtes arrivées dans une période trouble où nous avions besoin de nous réinventer (bien que je sais que vous avez eu beaucoup de plaisir). Vous vous êtes trouvées et êtes devenues de très bonnes amies. Puisque vous étiez très compétentes, Beez a su rapidement que les débordements ne pourraient pas être assurés par des gens, mais bien par une plateforme. Ce qui a donné l'arrivée bénéfique de notre premier employé «artificiel», Mario Pelchat pour les intimes. Donc, c'est, aussi, grâce à vous qu'on a vu naître le Beez 2.0.  

        Vicky, tu es revenue pour développer avec moi cette importante transformation numérique de nos opérations qui a changé notre vie d'agence. C'était ton 2e passage chez Beez et travailler avec toi a toujours été amusant et efficace.   

          

        Celles qui sont comme des deuxièmes mères  

        Gabbi, des femmes d’exception comme toi, il y en a très peu. Tu as passé, avec moi, à travers deux changements de plateforme, une pandémie, une dizaine d’arrivées et de départs. Tu nous as pris en charge pour notre comptabilité et tu es la douceur incarnée. Louise, tu es là depuis les tous débuts, même dans mon ancienne vie de représentante. Tu t’es souciée de moi, de Beez, tu as pris soin des espaces et géré tout, comme si c’était à toi. Ouf que tu es précieuse pour moi. Merci d’être là depuis 30 ans!!    

           

        Celles avec qui on se tourne vers l’avenir  

        Cynthia, ma fougueuse et passionnée! Ton besoin d'échanges humains de qualité fait que les clients te suivent. Tu aimes les rendre heureux et c'est ce qui contribue au succès de Beez. Méli-Jade, à travers de ton développement comme stratège, tu as repris le virage numérique avec moi. Ceux qui disent que la nouvelle génération n’est pas facile, je vous souhaite tous d’en trouver des comme elle! Méli, merci pour ton efficience tout en douceur. Tu es une magnifique personne avec qui travailler.    

        Stéphanie, tu as fait de tout ici. Tu me connais comme le fond de ta poche. Tu le sais combien je te trouve bonne et belle!! Merci d’être là, année après année, à rendre mon travail encore plus beau. Merci Esther, talentueuse, attachante, à l'écoute et toujours prête! Laura, la touche-à-tout, celle qui a soif d'apprendre, de grandir et d'évoluer, tu ne cesses de me surprendre.     

        Merci également à toi Marie, mon bras droit, celle qui comprend et gère mes idées et des fois ma tête. Tu contribues à la bonne humeur de l'équipe. C’est grâce à toi que les choses arrivent! Bienvenue Madi et Ève Juliette. Vous savez déjà comment faire votre place!    

        Comme le chante Jean-Pierre Ferland: une chance qu’on s’a!   

          

        À tous les autres, fournisseurs, famille et amis(es)  

        J’aurais pu faire un autre texte ici pour tous ces gens! Des mentors, des fournisseurs qui ont voulu le meilleur pour Beez et ses clients, on en a eu beaucoup. Ma famille et mes amis, de près ou de loin, vous avez contribué au succès de ces 20 dernières années.  

        Merci à vous tous pour les bons mots à l'endroit de Beez dans le dernier mois. Mes doigts ont surchauffé, mais je tenais à répondre à tout le monde.   

          

        Et moi dans tout ça?  

        Ceux qui me connaissent savent que ce n'est aucunement prétentieux, mais merci à moi! Merci de voir le bon côté des choses et des gens, de voir les difficultés comme de nouveaux défis et de nouveaux apprentissages. Merci d'avoir persévéré dans les moments plus difficiles, d'avoir osé la vulnérabilité et d'être toujours capable d'accepter de l'aide (même si c'est difficile de la demander). Merci de ta générosité envers les autres, de ta volonté et ton engagement à faire de Beez un environnement sain et propice à l'évolution de chacun. Merci de faire de Beez une 2e famille tissée serrée. 

        Aujourd'hui, ça fait 20 ans que Beez existe!
        20 ans d'aventures, de rencontres, de perfectionnement, d'avancement, de doutes et de craintes, mais, surtout, de joie et de fierté. Bref, 20 ANS à vivre à plein régime!

        On va faire quoi pour nos 20 ans? CÉLÉBRER bien sûr! Ceux qui me connaissent bien savent que j'aime les célébrations. Elles permettent de souligner, de reconnaître, de prendre un temps d'arrêt pour apprécier, réaliser, se rencontrer, se poser et, aussi, de se propulser.

        APPRÉCIER le fait qu'on a de bons clients. Des clients humains et performants. Des clients avec qui on fait équipe, dont certains depuis plus de 15 ans. Des amitiés se sont même développées au fil des années. Aujourd'hui, c'est avec nos clients que l'on débute les célébrations. On sort de l’agence pour faire une tournée surprise et prendre le temps de les remercier. Pourquoi? Parce que c'est grâce à eux que tout ça est possible. Je dis souvent à l'équipe que notre vrai boss c'est nos clients. C'est pour eux que l'on fait des stratégies et pour eux que l'on crée et produit des concepts et publicités percutants! Grâce à eux, on travaille et développe notre talent encore et encore!

        RÉALISER qu'on a du talent, qu'on en a fait du chemin! Célébrer ce 20e veut dire saluer notre courage, notre détermination, notre résilience, notre persévérance, nos réussites, et nos améliorations dont on fait preuve dans les meilleurs et les moins bons moments. Cet automne, on célèbre notre talent avec une refonte complète de notre image! Mais pas que ça! On va également en faire profiter d’autres lors de notre concours qui aura comme prix un logo tout neuf! Stay tuned!

        RECONNAÎTRE cette super équipe et leur dire merci encore. J'ai la chance de ne pas avoir que des collègues. J'ai une 2e famille. C'est rare, c'est précieux! Bon j'avoue, des fois, comme dans toute bonne famille, on se connaît un peu trop 😉 on se tombe sur les nerfs, on s’impatiente. Mais autour des valeurs que l’on partage, on se rattrape, on se rallie et on s'aime! Je le sais que c'est drôle de parler d'amour dans le cadre du travail, mais c'est ce que j'ai donné sans retenue et avec beaucoup de générosité depuis 20 ans et je ne l'ai jamais regretté. C’est pour célébrer cette famille Beez, qu’on changera complètement de décor en janvier pour notre réunion annuelle et notre party de Noël (il n’est jamais trop tard pour fêter Noël et le jour de l'an!). L’équipe ne sait pas où on décollera, mais ils auront assurément besoin de leur passeport et d’une serviette de plage!

        RENCONTRER. 20 ANS, ça en fait des rencontres. Des bijoux de découvertes. Des gens avec qui on collabore avec professionnalisme et plaisir. Pour le printemps 2024, on veut les rassembler pour une grosse soirée! Tout le monde, fournisseurs, anciens beeziens, famille, amis, clients. Une soirée pour clôturer nos 20 ans et où on lâchera notre fou au profit de notre fondation chérie depuis plusieurs années, la Fondation CERVO!

        20 ans ça se célèbre en grand et c'est ce qu'on a bien l'intention de faire! On va donc, dès aujourd'hui, célébrer et étirer le plaisir de ces célébrations toute l'année! Dire merci haut et fort! Dire stop au rythme effréné et oui à cet élan de reconnaissance envers les gens qui font partie de Beez et surtout célébrer cette chance!

        La sortie des sondages est toujours un moment fort en émotions à l’agence et cette année n’y fait pas exception! On est toujours curieux de voir les résultats. Au-delà de connaître la station #1, il y a toutes les variations qui nous intéressent. C’est même ça notre grand plaisir de cette journée. On aime voir l’effet (sur une cible) d’un changement de son d’une station, d’une nouvelle émission, de l’arrivée d’un nouvel animateur ou le départ d’un autre.

        Nous partageons gratuitement avec vous notre analyse neutre et détaillée de ces derniers sondages.

        Téléchargez le rapport

        Formulaire de téléchargement

        Êtes-vous au courant? Une nouvelle génération d'Analytics fait son arrivée. Elle débarque avec des améliorations, de nouvelles façons de collecter des données et .... une obligation de l'installer si on ne veut pas perdre lesdites données!

        Le 1er juillet 2023, les propriétés Universal Analytics standards cesseront de traiter les données sur votre site web. Au-delà de cette date, les nouvelles données, vos rapports, ne seront transmises qu'aux propriétés Google Analytics 4.

        On est tous contraints d'installer cette version pour pouvoir collecter les données de nos campagnes publicitaires. On sait que c'est très controversé chez les professionnel(le)s du numérique. Mais que fait-on quand on a un choix pas de choix?

        Pour avoir plus d'informations à ce sujet, consultez le support de Google.

        Notre équipe est là pour vous soutenir dans cette transition! Nos clients ont déjà été contacté à ce sujet (ils seront traités en priorité), mais si vous avez besoin d'effectuer cette installation, contactez-nous. Ça nous fera plaisir!

        Qui dit campagne numérique performante sur Meta (Facebook/Instagram) dit optimisation de celle-ci.
        Mais comment optimise-t-on une campagne? Par où commencer?

        Décortiquer brièvement une méthode d’optimisation nommée le PACTO, acronyme d’une pyramide qui comprend 5 paliers, arrivera à démontrer l'importance d'une bonne optimisation.

        Chaque lettre du PACTO représente l’un de ces paliers.  

        Au sommet de la pyramide, on retrouve les optimisations qui prennent le moins de temps à accomplir, tandis que plus on descend, plus les optimisations prennent du temps à modifier. De plus, les optimisations effectuées en haut de la pyramide sont plutôt éphémères comparativement à celles du bas qui sont quant à elles durables.

        Voici donc les 5 étapes du PACTO.  

        1. P pour Paramétrage. Il s’agit de toutes les petites modifications au niveau du paramétrage des campagnes qu’on peut faire à partir du gestionnaire de publicités sur Facebook.On parle donc de l’objectif de conversion, du budget, du nombre de campagnes, d’audiences, de publicités actives par audience, etc. Ce sont les optimisations qui prennent le moins de temps. Un seul clic peut changer beaucoup de choses au niveau des résultats.
        2. A pour Audience. Il existe plusieurs types d’audiences : large, à intérêts, lookalike, reciblage, etc. On peut également jouer sur la taille des audiences, ajouter des exclusions d’audiences et surveiller le chevauchement entre nos multiples audiences.On lance souvent plusieurs audiences par campagnes, mais après avoir obtenu assez de résultats, il faut parfois en venir à l’évidence et conserver uniquement les audiences performantes.
        3. C pour Créatif. Ici on parle donc des différents visuels, que ce soit des images statiques, des vidéos, des carrousels ou expériences instantanés, mais aussi des rédactions textuelles (courtes ou longues) qu’on appelle le look (l’accroche).C’est ici qu’on peut tester donc tester différentes versions visuelles (AB testing, image vs vidéo vs carousel) et textuelles avec plusieurs options de titres ou de textes primaires à essayer.
        4. T pour Tunnel de vente. Les pubs redirigent souvent vers une page d’atterrissage. C’est ici qu’on regarde voir si elle est bien adaptée à l’objectif de conversion et si le suivi de performance des campagnes est bien mis en place avec un pixel fonctionnel et des balises UTM par exemple.Il est possible de réduire la durée du tunnel de vente si on sent que le client se perd en chemin pour diminuer les frictions et augmenter le trafic. Il est également possible de l’allonger au besoin s’il n'a pas toutes les infos requises pour convertir. La qualité des leads obtenus sera alors meilleure.
          Il s’agit de garder l’objectif final (l’offre) en tête et de se mettre dans la peau de notre client.
        5. O pour Offre. C’est l’élément le plus stable. Lorsque les optimisations ci-dessus ont été tentées sans succès, il est parfois inévitable de devoir modifier l’offre lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous. C’est la base d’une campagne. Le prix peut changer à la hausse ou à la baisse, mais il est aussi question d’offrir des rabais, de prolonger la durée d’une offre, etc. On peut également proposer différentes offres pour acquérir de nouveaux clients et aussi pour recibler d’anciens clients.

        Voilà, ça fait le tour du PACTO!

        Besoin de soutien pour optimiser et gérer vos campagnes publicitaires sur Meta? Vos campagnes Facebook et Instagram ont besoin d’amour? Contactez-nous! 

        Par Isabelle Julien, présidente

        Échappé belle! Pas la chanson de Beau Dommage, Beez l’a vraiment échappé belle!  

        Lors de ma récente semaine de vacances, des fraudeurs ont tenté d’arnaquer mon agence. Je partage parce que ce genre d’arnaque peut faire très mal à une entreprise. Monsieur Cocktail a, d’ailleurs, été victime de cette fraude appelée fraude du président, il a été forcé de mettre des gens à pied. Bref, un cauchemar pour un entrepreneur! 

        De notre côté, voici comment ça s’est déroulé : 
        Première journée de mes vacances! 
        9h : Je reçois un appel de ma comptable et je décide de ne pas répondre. Je suis tout de même en vacances! Qu’elle laisse un message! 
        9h15 : Je reçois un texto d’elle me disant que c’est bizarre ce que je demande, qu’elle préférerait que je le fasse de vive voix 
        9h30: Je lui réponds que je n’ai rien demandé 
        9h35: Ben on a un problème, appelle-moi maintenant!   

        Ayant lu l’article du Soleil le matin même sur la mésaventure de Monsieur Cocktail, je suis devenue assez molle!  

        Elle me dit avoir reçu un courriel de ma part lui demandant de faire une transaction importante. Un monsieur X disant travailler pour une entreprise reconnue en comptabilité l’a appelé en disant que je l’ai mandaté pour cette transaction confidentielle et qu’on ne doit pas me déranger durant mes vacances. En gros, ils espéraient avoir mes liquidités!   

        Après avoir informé l’équipe, on a tout compris de leur méthode.

        Ils avaient appelé plus tôt à l’agence en demandant à me parler. Ils ont donc rapidement su que j’étais en vacances.

        Ils ont ensuite demandé mon courriel ainsi que les coordonnées de ma comptable. Rien qui n’aurait pu soulever un doute, après tout, ce n’est pas quelque chose de confidentiel.

        Ils ont finalement créé une adresse bidon identique à la mienne, aussi facile que ça!  

        J’ai une équipe d’enfer et je suis très transparente avec eux. Ça m’a sûrement grandement aidé. Le pire a pu être évité. Quand je disais l’avoir échappé belle… alléluia! ;)  

        Soyez alerte et partagez ce stratagème à votre entourage, rien ne vaut une équipe avisée. 

        Par Stéphanie Dubé, directrice artistique – Création

        Le Larousse définit le logotype, communément appelé logo, comme étant une représentation graphique d'une marque commerciale, du sigle d'un organisme, d'un produit. De façon littéraire, c’est assez simple. Toutefois, la réalité est plus complexe et nécessite de revenir à la base.  

        Il n’y a pas de type de logo meilleur qu’un autre. L’important est de justifier le choix dans une démarche réfléchie, à partir d’un brief adéquat et complet sur l’entreprise. Après tout, c’est le logo qui endosse l’identité visuelle de votre entreprise. 

        LES TYPES DE LOGOS LES PLUS COURANTS 

        1 - Monogramme
        L’élément graphique est créé avec une ou des lettres ou les initiales du nom de l’entreprise.

        2 - Mots-symboles / Typographique (lettrages stylisés)
        Conçu à partir du nom de la marque, il est développé avec des fontes existantes ou de la création d’une police de caractère sur mesure. Le lettrage peut être transformé pour ajouter une particularité significative. 

        Un très bon exemple est le logo de Radio-Canada. Ce dernier est issu de la conception d’une police qui a même été rendue publique et accessible à tous dernièrement sur Google Fonts. https://fonts.googleblog.com/2022/04/radio-canada-fr.html

        3 - Symbole abstrait ou figuratif
        L’élaboration d’un symbole unique, accompagné du nom, permet d’évoquer une particularité propre à l’entreprise. L’icône peut être détachée du nom et être utilisée seule. La force de ce type de logo est d’avoir un élément créatif distinct.

        4 - Combiné
        Le nom stylisé typographiquement est intégré avec des éléments graphiques et forme un tout indissociable. Cette forme permet également de développer un logo singulier. 

        5 - Emblème
        Le nom stylisé typographiquement est introduit à l’intérieur d’une forme graphique sous forme de sceau, d’emblème ou autre et en est indissociable. Cette formule apporte un certain prestige par ses formes classiques plus officielles. 

        Peu importe le type de logo, la simplicité est de mise pour perdurer dans le temps et être efficace dans tous les besoins communicationnels. Ces dernières années, plusieurs grandes compagnies font l’exercice d’épurer leur logo et vont même jusqu’à revenir à leur version initiale, tel Burger King.

        Quelques-uns ont également su vivre dans le temps grâce à leur efficacité dès leur conception initiale. Une entreprise bien de chez-nous, la SAQ, a réussi cet exploit en utilisant le même logo depuis 1972! 

        « Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué. » Michael Montesquieu.  

        Cette citation résume parfaitement l’importance d’une réflexion et d’un travail créatif poussé pour arriver à une représentation graphique optimale adaptée qui saura dégager une image à la hauteur de votre entreprise.  

        Les logos Institut Privé de Chirurgie, Fondation Cervo, Agiro, Canot Kayak Qc et La Maison du Gibier ont été réalisé par Beez créativité média.

        Par Cynthia Collin, directrice de compte – Développement des affaires

        « Va te faire voir » comme le dit si bien Sylvain Boudreau.

        Mes confrères en vente vous diront que la force d’une personne (en général, mais c’est encore plus vrai en ventes) ne réside pas en ce qu’elle connait, mais QUI elle connait.

        Près de 10 ans d’expériences plus tard, je ne pourrai pas être plus en accord.

        Je l’avoue, lorsque j’ai commencé en ventes, à 24 ans, je riais un peu de celui qui, aujourd’hui, est une de personne que je considère avoir été un mentor. Je trouvais qu’il exagérait et qu’il était intense lorsqu’il me disait à quel point mon réseau de contacts allait me servir dans ma vie.

        Je le prenais à la légère, jusqu’au moment où mon réseau de contacts:
        --> m'a ouvert une porte pour un/des emploi(s)
        --> m’a grandement aidé pour un litige judiciaire
        --> et m’a donné ma première vente chez Avalanche

        Mon conseil : sortez de chez vous, impliquez-vous ! Joignez-vous à un CA pour une cause qui vous tient à cœur, un comité organisationnel, ou autre. Votre premier 5 à 7 de réseautage vous déstabilisera c’est assuré, ce n’est pas évident te « pitcher » sur un(e) inconnu(e) pour lui jaser.

        Cependant, une fois la glace cassée, vous allez surement en retirer du plaisir. Ah et puis, qui sait, outre que des contacts professionnels, vous allez peut-être même vous faire des ami(e)s!

        Soyez patients ; vous ne ressortirez pas avec un mandat ou une vente à chaque évènement que vous ferez. C’est un travail de longue haleine bâtir les relations d’affaires. Comme dans son couple, faut être patient et y mettre du temps.

        Petit truc de réseautage: Parlez d’autre chose que de votre travail. Surtout, évitez de parler au « je » quand vous rencontrez quelqu’un de nouveau. Vous verrez que certaines personnes pour contrer la gêne ont comme mécanisme de défense de parler au « je ». Saisissez le moment; faites-le parler, intéressez-vous à sa vie, renchérissez son discours. Si vous l’écoutez et vous vous intéressez réellement à lui, il va probablement penser à vous lorsque son besoin se présentera.

        Sur ce, pour reprendre les mots de Sylvain Boudreau, je vous dit: «allez vous faire voir!».

        Par Isabelle Julien

        Hey gens de l’industrie agroalimentaire, on s’adresse à vous!

        La pandémie nous lègue un cadeau inestimable, celui d’inciter les gens à consommer local. Il est dommage que ce soit souvent les aléas de la vie qui créent les changements qui auraient dû se faire depuis longtemps. Consommer local a la cote et c’est juste positif! On parle ici d’économie, de bien environnemental et de notre santé aussi. On a d’ailleurs vu apparaître plusieurs mouvements de reconnaissance, dont entre autres, une campagne de l’Union des producteurs agricoles.  Pour voir la campagne >
        Assez jasé. Allons droit au but!

        Soit! Le consommateur en veut. La question est : Comment pouvons-nous l’aider à découvrir, connaître et avoir le goût de choisir les produits d’ici avant ceux qui viennent d’ailleurs, maintenant et après la pandémie? On veut du durable. Pour Beez, ce mouvement et cet engouement pour le local est un moment clé que les producteurs devraient saisir. Plus que jamais, c’est le temps de guider les consommateurs qui veulent encourager local. Producteurs, agriculteurs et entreprises de transformation alimentaire, démarquez vos produits et faites-les voir!

         

        #1 Le packaging | Mettez-vous beaux!
        Vous avez de beaux et bons produits. On va se le dire, nos yeux nous guident, nous influencent. Est-ce qu’on peut en vouloir à nos yeux de vouloir regarder le beau? C’est plus qu’important, c’est un must!

        Voyez ces deux bons exemples:

        Canada Sauce 
        Avouez qu’on a le goût de changer notre Heinz pour ce ketchup qui vient du Saguenay.

         

        Patience Fruits & Co
        Marque regroupant plusieurs produits de Fruits d’Or, entreprise située à Villeroy.

        Ce packaging pour leur gamme de fruits séchés du Québec (canneberges & bleuets) n’a rien à envier à des grands comme Ocean Spray (Craisins).

        Reste le prix nous direz-vous! Les consommateurs sont de plus en plus conscients et sensibles du prix à payer pour s’assurer de la qualité et de la traçabilité des produits qui se retrouvent dans leur assiette. C’est le rôle d’une communauté au grand complet de changer les mentalités. En étant beau et bien présenté, on donne le goût au consommateur de nous considérer.

         

        #2 Propulsez votre marque, dites-le…souvent!

        Vos produits sont bons, ils sont frais, ils sont uniques? Faites-le savoir, faites-les goûter, faites jaser de vous sur les réseaux sociaux, allez à la rencontre du consommateur. Tous les médias et plateformes sont d’excellents moyens pour le faire. Mais, nom d’une carotte, ayez un plan de visibilité. Ça ne se fait pas tout seul!

        Exceldor en est un bel exemple, avec sa campagne déployée l’automne dernier intitulée Exceldor, une coop d’ici. Ils ont profité du momentum pour mettre à l'avant-plan le quotidien des différents acteurs de la coopérative, l’aspect local de sa production de même que sa mission d’offrir de la volaille de qualité. Pour voir la campagne >

         

        Est-ce que l’investissement en vaut la chandelle?

        Changer d’image, se packager sur le sens du monde, faire une stratégie de propulsion, c’est beaucoup d’investissement pensez-vous? Et bien, ça en est beaucoup plus de ne pas le faire. Et présentement, puisque le moment est clé, le gouvernement y a pensé et a mis sur pied des subventions pour le faire. Il y en a plein en lien avec vos besoins! Toute l’équipe de Beez a le désir de participer à l'essor des compagnies en agroalimentaire, et oui, la pandémie est un bon moment pour le faire. Le local, l’environnement, l’économie de notre Québec nous importe.

         

        En résumé

        Vos produits sont les meilleurs. Mettez-les aussi beaux en dehors qu’en dedans et surtout criez-le haut et fort!

        Comme dirait un certain Elvis Gratton : « Think big… » Continuez de vous occuper de nos papilles avec vos bons produits et laissez-nous vous aider à vous propulser.

        Tel est notre désir! Vous avez le goût d’en jaser tout en nous faisant goûter un truc de chez vous?

        Contactez une épicurienne motivée à promouvoir (et à manger!) les produits d’ici!

        Postuler pour

        Candidature
        close
        Beez
        Description