Qui dit campagne numérique performante sur Meta (Facebook/Instagram) dit optimisation de celle-ci.
Mais comment optimise-t-on une campagne? Par où commencer?

Décortiquer brièvement une méthode d’optimisation nommée le PACTO, acronyme d’une pyramide qui comprend 5 paliers, arrivera à démontrer l'importance d'une bonne optimisation.

Chaque lettre du PACTO représente l’un de ces paliers.  

Au sommet de la pyramide, on retrouve les optimisations qui prennent le moins de temps à accomplir, tandis que plus on descend, plus les optimisations prennent du temps à modifier. De plus, les optimisations effectuées en haut de la pyramide sont plutôt éphémères comparativement à celles du bas qui sont quant à elles durables.

Voici donc les 5 étapes du PACTO.  

  1. P pour Paramétrage. Il s’agit de toutes les petites modifications au niveau du paramétrage des campagnes qu’on peut faire à partir du gestionnaire de publicités sur Facebook.On parle donc de l’objectif de conversion, du budget, du nombre de campagnes, d’audiences, de publicités actives par audience, etc. Ce sont les optimisations qui prennent le moins de temps. Un seul clic peut changer beaucoup de choses au niveau des résultats.
  2. A pour Audience. Il existe plusieurs types d’audiences : large, à intérêts, lookalike, reciblage, etc. On peut également jouer sur la taille des audiences, ajouter des exclusions d’audiences et surveiller le chevauchement entre nos multiples audiences.On lance souvent plusieurs audiences par campagnes, mais après avoir obtenu assez de résultats, il faut parfois en venir à l’évidence et conserver uniquement les audiences performantes.
  3. C pour Créatif. Ici on parle donc des différents visuels, que ce soit des images statiques, des vidéos, des carrousels ou expériences instantanés, mais aussi des rédactions textuelles (courtes ou longues) qu’on appelle le look (l’accroche).C’est ici qu’on peut tester donc tester différentes versions visuelles (AB testing, image vs vidéo vs carousel) et textuelles avec plusieurs options de titres ou de textes primaires à essayer.
  4. T pour Tunnel de vente. Les pubs redirigent souvent vers une page d’atterrissage. C’est ici qu’on regarde voir si elle est bien adaptée à l’objectif de conversion et si le suivi de performance des campagnes est bien mis en place avec un pixel fonctionnel et des balises UTM par exemple.Il est possible de réduire la durée du tunnel de vente si on sent que le client se perd en chemin pour diminuer les frictions et augmenter le trafic. Il est également possible de l’allonger au besoin s’il n'a pas toutes les infos requises pour convertir. La qualité des leads obtenus sera alors meilleure.
    Il s’agit de garder l’objectif final (l’offre) en tête et de se mettre dans la peau de notre client.
  5. O pour Offre. C’est l’élément le plus stable. Lorsque les optimisations ci-dessus ont été tentées sans succès, il est parfois inévitable de devoir modifier l’offre lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous. C’est la base d’une campagne. Le prix peut changer à la hausse ou à la baisse, mais il est aussi question d’offrir des rabais, de prolonger la durée d’une offre, etc. On peut également proposer différentes offres pour acquérir de nouveaux clients et aussi pour recibler d’anciens clients.

Voilà, ça fait le tour du PACTO!

Besoin de soutien pour optimiser et gérer vos campagnes publicitaires sur Meta? Vos campagnes Facebook et Instagram ont besoin d’amour? Contactez-nous! 

Postuler pour

Candidature