Beez change son vocabulaire et revoit l’environnement média

Publié le décembre 8, 2020
Par Julie Durand

CONSTATS
Le portrait médiatique a tellement changé dans les dernières années, c’est fou!

Une chose qui m’agaçait depuis longtemps est l’utilisation du terme «médias traditionnels» lorsque l’on parle de télé, radio ou journal. Cela sous-entend qu’ils sont classiques, conventionnels et immuables. On entend même des clients dire qu’ils ne veulent pas faire de médias traditionnels comme si c’était dépassé!

Pourtant ces médias ont développé leurs côtés numériques et réseaux sociaux à vitesse grand V et ça continue! Ils sont de plus en plus novateurs dans leurs offres de produits/formats.

De plus, il ne faut pas oublier les grandes forces de ces médias dit «traditionnels». Ce sont ces médias qui permettent aux entreprises d’acquérir de la notoriété et du rendement à long terme.

 

RÉFLEXION
À la lumière de ça, nous avons entrepris une grande réflexion et nous avons décidé de ne plus utiliser le terme «média traditionnel» chez Beez. Maintenant, nous parlons de MÉDIAS PROPULSEURS et nous avons revu notre environnement média afin de le synthétiser pour mieux l’expliquer à nos clients.

 

Nous croyons fermement que chaque média a ses forces et qu’un bon équilibre entre médias propulseurs et médias numériques apportent des résultats supérieurs. D’ailleurs, nos campagnes basées sur cet équilibre le démontrent clairement.

 

NOUS LIBÉRONS LES DROITS!!
Sachez que si vous désirez utiliser le terme «média propulseur» au lieu de «traditionnel», nous libérons tous les droits! Nous pensons que ce serait bénéfique pour nos industries (agences et médias).